Publications

Quand et pourquoi évaluer une entreprise ?

28 novembre 2014
Catégorie :  Articles

Différentes situations nécessitent que l’on doive connaître la valeur d’une entreprise. À titre d’exemple :

  • établir les paramètres financiers  pour amorcer une négociation dans un contexte de vente ;
  • l’introduction d’un nouvel actionnaire dans une société (ex : fiducie, employé) ;
  • établir les besoins d’une couverture d’assurance sur la vie d’un détenteur d’actions ;
  • le transfert d’une entreprise familiale ;
  • pour établir le bilan personnel du propriétaire de l’entreprise.

Un processus d’évaluation d’une entreprise constitue une démarche d’analyse des états financiers (actuels et prévisionnels), des perspectives futures de la société et de son plan d’affaires, en vue d’en obtenir la valeur de façon impartiale.

Une évaluation indépendante ne constitue pas une mesure exacte, mais plutôt une base de référence pour appuyer différentes transactions énumérées précédemment.

Il existe différentes approches d’évaluation. En voici quelques-unes à titre d’exemples :

  •  La capitalisation (multiplicateur) des bénéfices ;
  • La capitalisation des flux monétaires ;
  • L’actualisation des flux monétaires ;
  • La comparaison avec des transactions similaires ;
  • La valeur de réalisation des actifs nets (base liquidation ordonnée).

Ces approches prennent généralement en considération à la fois les résultats d’exploitation (état des résultats) et la situation financière (bilan) de l’entreprise.

 
Évaluation pour une décision financière

Par exemple, avant de prendre la décision de garder ou de vendre, que ce soit partiellement ou en totalité, son entreprise, il est souhaitable que le propriétaire en connaisse la valeur. Ledit propriétaire pourra établir qu’advenant la vente de son entreprise, il possèdera les moyens financiers nécessaires pour lui assurer une retraite confortable.

 
Bien entendu, la valeur déterminée dans le cadre de l’évaluation ne correspondra pas nécessairement au prix de vente qui sera obtenu, puisque l’identité de l’acheteur et le contexte commercial dans lequel surviendra la transaction auront également un impact important sur le montant qui pourra être tiré de la vente.

Outre un contexte de vente, l’évaluation de l’entreprise peut être fort utile pour déterminer sur une base annuelle l’appréciation de la valeur résultant des efforts de valorisation.

 
Évaluation pour des fins fiscales

Dans des contextes de transactions familiales ou entres personnes liées, l’évaluation est primordiale. Ceci résulte du fait que les parties sont tenues par les lois fiscales de faire affaire entre elles à la juste valeur marchande.

Les autorités veulent empêcher que des parties liées puissent réduire la charge fiscale d’un vendeur en négociant pour un montant moindre que la valeur marchande.

Au cours des dernières années, les autorités fiscales ont révisé plusieurs transactions réalisées par des contribuables trop agressifs. Les lois fiscales sont très punitives en ce sens qu’elles peuvent provoquer une double imposition lorsqu’une telle situation survient. Ainsi, selon Alain Turcotte, CPA auditeur, CA, M. Fisc., Associé chez FBL, « il sera très important de procéder à une évaluation indépendante pour appuyer toute transaction de vente ou transfert entre personnes liées. Ce même raisonnement s’applique avec des employés clés qui peuvent être considérés injustement “liés” au propriétaire ».

Une fois la « valeur » déterminée, le propriétaire d’entreprise doit être en mesure de préserver cette valeur et/ou de la faire croître. Ainsi, il sera mieux positionné pour prendre une décision éclairée !

 

Partager par courriel

Publications similaires

Imprimer